Architecture Exhibitions International

Cité de l'Architecture et du Patrimoine – Palais de Chaillot Paris

Globes. Architecture & sciences
explorent le monde

Nov 10, 2017–Mar 25, 2018
National Monument to Newton à Londres, Thomas Ennis Steele, 1829-1834 Image 3D : © Guillaume Coupez / Graphisme affiche : © agent M

À travers 90 projets l’exposition propose de découvrir comment les architectes, accompagnés des astronomes, géographes, écrivains... ont participé à la découverte du monde terrestre et céleste et à sa représentation.

De l’Antiquité à aujourd’hui et au-delà dans les oeuvres de science-fiction, l’exposition permet d’embrasser une histoire du monde, de ses récits et de ses utopies. Au fil des siècles, les projets d’architecture qui imitent les formes et mouvements de la Terre et du ciel sont suffisamment nombreux pour constituer une véritable histoire, un récit à écrire de manière vivante et structuré. En tissant des liens avec la géographie, l’astronomie et la science-fiction, l’exposition construit une histoire transversale de l’architecture, issue d’une rencontre entre culture populaire et recherche savante. Elle aborde un motif idéal, la quête de la représentation du monde terrestre et du cosmos par la géométrie sphérique. Est ainsi racontée l’épopée de ces bâtiments, lieux à la fois de savoir et de pouvoir, unis par leur rotondité. L’exposition revient sur ces projets atypiques, souvent inconnus ou peu étudiés, où les architectes furent les maîtres d’oeuvre de formes spectaculaires dans lesquelles se sont déployés tout à la fois des savoirs techniques et scientifiques et de multiples vocations. Organisée autour de 15 itinéraires et 90 projets construits ou non, principalement du milieu du XVIIe siècle à nos jours, documentés et illustrés par de nombreuses maquettes, dessins, plans et films, l’exposition permet d’observer et comprendre comment chaque concepteur est parvenu à matérialiser la forme sphérique et à accommoder sa géométrie parfaite aux contingences de la construction et de la gravité terrestre. Le rapprochement de projets issus d’époques et de contextes très différents (les Lumières, le XIXe siècle et ses Expositions universelles, les guerres mondiales, la conquête de l’espace, etc.) autorise les comparaisons et les généalogies, la recherche des spécificités et les origines des idées (les types de globes, la scénographie de leurs espaces, les idéologies et idéaux portés par leurs programmes, les mécanismes et techniques de constructions, etc.).

Ainsi, l’exposition propose une plongée dans un musée imaginaire du monde et de ses récits.